La Bourgeoise par Mouchallaz

La Bourgeoise était appelée La Borgeysaz au XVI siècle, comme pour dire «  La Dame » (la mieux placée entre ses voisines). Ou bien l’image héraldique veut elle dire ces alpages fameux et de tout temps chers à notre bourg ? Cette dernière opinion est vraisemblable.

H.Tavernier   Histoire de Samoëns 1167-1792 

Ce sentier, le plus difficile pour atteindre ce sommet, n’en est pas moins très élégant. Il vous fait pénétrer, tableau après tableau, dans le merveilleux paysage qu’offre ce site.

vue sur Samoëns en montant à la Bourgeoise

 

 

Temps de montée: 1 heure 30

Temps de descente: 1 heure

Altitude de départ: 1287 mètres 

Altitude Maximale: 1770 mètres

Dénivelé: 483 mètres

Difficulté: assez facile

Balisage: oui

Nature du terrain: forêts et herbages

Difficulté particulièretraversée assez raide sous le sommet (barre rocheuse)

Recommandation particulière: terrain glissant après la pluie

Période conseillée: de juin aux premières neiges

Commune: Samoëns 

Départ: De Samoëns, suivre la direction « Col de Joux Plane » jusqu’au lieu dit « La Combe Emeru ». 500 mètres après celui-ci, stationner le long de la route, à la hauteur d’un large chemin, sur votre droite.


Itinéraire

Suivre le large chemin empierré jusqu’à un croisement. Emprunter la voie de gauche, conduisant aux chalets de Mouchallaz. Peu avant ceux-ci, on quitte le chemin pour un étroit sentier qui pénètre bientôt dans une forêt d’épicéas. A la sortie de celle-ci, on découvre, majestueux et scintillant sous les rayons du soleil, le Mont Blanc. Le sentier monte régulièrement et offre bientôt un deuxième tableau: la face nord du Criou, le refuge de Folly, le Vallon des Chambres, la Pointe Rousse et les Avoudrues perchées au-dessus du petit glacier de Folly.

Un peu plus loin, apparaissent les chalets de Bostan, le refuge Bostan-Tornay, et le Col de Bostan.

Le quatrième tableau que l’on découvre est celui du vallon et du col de la Golèse. On suit des yeux le chemin, serpentant dans de paisibles pâturages, qui conduit au col. Ici, le sentier se redresse un peu, puis par une traversée vers l'ouest, il gagne l’arête de la Bourgeoise, que l’on suit jusqu’à la Croix.

Depuis ce sommet, on jouit d’une vue unique à 360°.

La descente s’effectue le long de l’arête, dominant les raides couloirs de la « Combe Emeru » avec, en toile de fond, le massif du Mont Blanc. On croise une première épingle de la route, puis une seconde, avant de la suivre pour redescendre au point de départ.