Les chalets et l'Aouille de Criou

Montagne incontournable, le Criou est le sommet emblématique de Samoëns. C’est également un formidable belvédère sur la vallée du Giffre. Mais le Criou se mérite. La montée est longue. Mais quel bonheur de cheminer sur son flanc abrupt, ponctué de grappes de chalets bien campés sur leurs assises pour résister à la pente. Nulle autre randonnée ne présente ce caractère continuellement aérien.

Les splendides lapiaz de Criou abritent l’un des gouffres les plus profond du monde.

sur l'arête de Criou

Temps de montée: 3 heures 10 jusqu'aux chalets de Criou  - 5 heures jusqu'au sommet

Temps de descente: 1 heure 45 depuis les chalets  -  2 heures 45 depuis le sommet

Altitude de départ: 717 mètres

Altitude maximale: 1664 mètres jusqu'au chalets de Criou - 2207 mètres pour le sommet

Dénivelé: 947 mètres  jusqu'aux Chalets - 1490 mètres pour le sommet

Difficulté: assez facile jusqu'aux chalets puis assez difficile des chalets au sommet.

Balisage: oui

Nature du terrain: chemin forestier puis sentier escarpé

Difficulté particulière: la partie sommitale est déconseillée en cas de terrain gras (après la pluie).

Recommandation particulière : aucune

Période conseillée: de juin aux premières neiges

Commune: Samoëns

Départ: Vallon d'en haut. Depuis Samoëns prendre la direction de Sixt. Peu après la sortie du village suivre à gauche la direction de Vallon d'en Bas et poursuivre jusqu'à Vallon d'en Haut. Prendre un chemin à gauche, devant un magnifique bassin, qui conduit à un parking

Itinéraire

Du parking l'itinéraire suit le large chemin forestier qui, dans un agréable sous-bois conduit aux alpages de Criou.

Peu après un bassin en bois dans lequel coule une source baptisée "La Fontaine du vin blanc», on rencontre un croisement de chemins ; suivre la direction des Chalets de Pertuet.

A travers des trouées dans la forêt, le Mt Blanc et la vallée se dévoilent peu à peu.

Depuis les chalets de Pertuet, prendre à droite un sentier qui, sans jamais prendre d'altitude, traverse les alpages  en direction du Trot (balises). Le Mont Blanc et la pointe de Sales vous font face pendant tout le parcours.

Aux Chalets du Trot, l'alpagiste qui exploite la montagne de Criou vous propose, sur une agréable terrasse, des boissons fraîches, une petite restauration ainsi que ses fromages de chèvres.

On gagne ensuite, en reprenant le chemin, les chalets de Criou.

La vue, très aérienne, permet d'apprécier la géographie de la vallée. Le regard se porte sur le Mont Blanc encadré à droite par la magnifique paroi en forme de proue de navire de la Pointe de Sales, puis sur le fond de la vallée, entaillé par les méandres du Giffre, que l'on suit à travers les villages et les prés, aussi loin que le regard peut porter.

Pour le retour revenir aux chalets du Trot, puis suivre le bon chemin, direction Vallon, jusqu'au parking.

 

L’Aouille (aiguille en patois) de Criou 

Des chalets de Criou, le sentier, passant devant le réservoir d'eau, s'élève sans difficulté et gagne la Tête de Barme située sur l'arête de Criou. Le sentier devient raide, longe la clôture fermant l'accès du précipice au bétail puis se poursuit le long de l'arête jusqu'à la croix de Criou.

De la croix poursuivre sur une trentaine de mètres afin d’atteindre le sommet qui offre un exceptionnel panorama: la vallée du Giffre, la montagne de Criou, le Mt Buet, la Tour Sallière, la Pointe Rousse des Chambres, les Dents Blanches etc. ...

Attention à ne pas trop s'approcher du bord. La "marche" jusqu'au refuge de Folly situé en contrebas de la face nord, est haute de quelques 700 mètres.

 

Le retour s'effectue par le même itinéraire.