L'alpage et les chalets de Salvadon

 

 

chalets de Salvadon

Isolé sous l’imposante échine calcaire s’étirant de Pointe Rousse aux Avoudrues, se niche l’alpage de Salvadon. Composé d’une dizaine de chalets cet alpage est toujours en exploitation. Ainsi la tradition pastorale est maintenue et ce n'est pas là le moindre charme de cet alpage.

  

Temps de montée: 3 heures

Temps de descente: 2 heures

Altitude de départ: 818 mètres

Altitude maximale: 1713  mètres

Dénivelé: 895 mètres

Difficulté: assez difficile

Balisage: oui

Nature du terrain: chemin forestier

Difficulté particulière: névés tardifs au printemps

Recommandation particulière: celles en vigueurs dans la réserve naturelle.

Période conseillée: de juin aux premières neiges

Commune: Sixt Fer à Cheval

Départ: le hameau du Crot. Depuis le village de Sixt, suivre la direction du Fer à Cheval. Peu après le village des Curtets prendre à gauche la route indiquée l'Echarny, Le Crot. Suivre la route du Crot jusqu'à son extrémité et stationner de façon à ne pas gêner le passage.

Itinéraire

Suivre le bon chemin carrossable, tout d'abord assez raide, qui s'élève dans la forêt de "Sur les Plans". Au fil de la montée,  les haltes pratiquées lors de la montée à l'alpage avec le bétail, sont matérialisées par des oratoires.

A mi-chemin, au lieu-dit "les Miches" on croise à droite un petit chalet blotti contre un énorme bloc et à gauche un oratoire daté de 1888, signé par un certain Moccand. Ici la vue s'ouvre, splendide, sur le versant opposé de la vallée : le Grenier de Commune domine avec juste sous ses flancs les chalets des Praz de Commune. Plus à droite on découvre le vallon d'Anterne fermé à l'ouest par le formidable bastion de la chaîne des Fiz aux arêtes très découpées.

Autrefois, à cet endroit, étaient implantés des chalets. Ils servaient d'étape intermédiaire à la montée et permettaient d'attendre que la neige (toujours tardive à Salvadon) fonde,  tout en faisant paître les bêtes. Une avalanche partie sous la pointe de Ressassat (pilier caractéristique à votre gauche) les balaya.

Le chemin traverse le torrent de Salvadon, dans lequel on peut admirer de grosses marmites (réservoir naturel creusé par les eaux) et progresse dans la forêt. A la sortie de celle-ci remarquez à votre gauche la petite croix fixée sur un rocher appelé « La croix à Augustin ». Le chemin gagne un vaste vallon dominé à gauche par la chaîne des Avoudrues et fermé au fond par la pointe de Bellegarde et les arêtes de Trécots. A l'entrée de ce vallon, bien alignés, apparaissent les chalets de Salvadon.

L'alpage est toujours exploité et l'on y  fabrique encore la tomme. On peut également acheter du fromage de chèvre. La tomme, demandant un affinage plus long, devra être descendue dans la vallée et affinée encore quelques mois en cave. Le retour s’effectue par le même itinéraire.