Promenades hivernales dans la vallée du Haut-Giffre

Le Refuge de Bostan

Temps de montée : 2 h 30 (temps variant en fonction de la qualité de la neige)

Temps de descente : 1h 45

Altitude de départ : 1096 mètres

Altitude du refuge : 1763 mètres

Dénivelé : 667 mètres

Difficulté : assez difficile, itinéraire damé par la chenillette qui ravitaille le refuge.

Balisage : oui, des jalons sont positionnés à côté de la passe de damage, de la sortie de la forêt jusqu’au refuge.

Matériel : bâtons, raquette (ou ski de randonnée)

Recommandation particulière : possibilité de s’abriter dans le refuge d’hiver, juste derrière le refuge de Bostan, en cas de mauvais temps et en l’absence de la gardienne.

Difficulté particulière : aucune

Commune : Samoëns

Le refuge de Bostan est implanté dans une combe glaciaire  qui descend depuis le col frontière avec la Suisse, le col de Bostan.  L’édifice est dominé par l’imposante muraille crénelée constituant les Dents d’Oddaz et par le massif des Dents Blanches. Ces sommets acérés confèrent un caractère très alpin au site.  En aval, le regard porte sur les plateaux de La Rosière et des Chosalets. Plus loin de la vallée du Giffre.

Le refuge est ouvert, sur réservation,  du 26 décembre à fin mars.

Il est ouvert tous les week-ends du vendredi au dimanche (réservation recommandée).

Appelez Marie, la gardienne, au 06 79 74 53 37 pour vous assurer de sa présence et l’informer de vos intentions concernant les repas et couchage.

Départ :

Le parking du Plan des Arches. Depuis Samoëns rejoindre le village des Allamands, puis poursuivre par une route étroite et le plus souvent enneigée jusqu’au parking (800 mètres).

 

Itinéraire :

L’itinéraire débute au fond de l’aire de stationnement. Il monte régulièrement dans la forêt de Bostan pour gagner les alpages. Au sortir de la forêt, on quitte l’ombre pour la lumière. La vue s’ouvre sur les rondeurs enneigées de l’alpage et  les sommets environnant.

L’itinéraire passe devant les chalets d’estive de Bostan, puis serpente dans les vastes champs de neige du vallon pour atteindre le refuge, 200 mètres plus haut.

La descente se fait par le même itinéraire.